AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  




 

Partagez|

Au milieu des tombes...|Emma|

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
MessageAuteur
MessageSujet: Au milieu des tombes...|Emma| Lun 7 Mar - 14:17

..†Hana Kopenki†..

La pâle lumière de la lune éclairait la ville endormie, lui donnant des airs de ville fantôme. Pas si fantôme que cela d'ailleurs. Au milieu de tout ce silence, de toute cette solitude, une silhouette humaine, chaudement enveloppée dans une cape de velours noir et le visage dissimulé sous une capuche, déambulait dans les méandres de la ville. Les rayons lunaires illuminèrent un instant cette silhouette, créant de beaux reflets azur sur le tissu de la cape. Son identité ? Hana, Hana Konpeki, une Noah, en cette instant sous sa forme humaine. Elle marchait vers son objectif sans le moindre bruit. Au loin, l'aboiement d'un chien solitaire la fit sursauté, elle jeta un rapide coup d'œil par dessus son épaule et reprit ensuite sa marche, pressant un peu le pas. Au détours d'un carrefour, elle prit à droite et se retrouva alors face aux lourdes grilles du cimetières. L'imposant portail était fermé par une grosse chaîne maintenu par un cadenas tout aussi énorme. La silhouette s'immobilisa. Elle tourna la tête vers la gauche et évalua rapidement la hauteur de la grille. En prenant appuis sur le mur, elle n'aurait aucun mal à la franchir. C'est d'ailleurs ce qu'elle fit, après avoir reculée de quelques pas, prit son élan, c'est d'un avec un bond gracieux qu'elle atterrie de l'autre côté de l'énorme portail. Lorsqu'elle atterrie accroupi dans le sable qui servait d'allée, un sourire satisfait se dessina sur ses fines lèvres. Ce sourire n'avait d'ailleurs plus rien d'humain, elle n'était d'ailleurs elle même plus humaine. Afin de pouvoir bondir à une telle hauteur, la jeune femme avait laisser sa phase sombre s'emparer de son faible corps d'humaine. Elle se redressa et reprit son cheminement. Elle traversa un bon nombre de couloirs funeste avant d'atteindre son objectif : la tombe de son frère. Elle y jeta un rapide coup d'œil et se glissa derrière. Sous sa forme humaine, elle se serait sans doute arrêter et aurait prier quelques instants pour la mémoire de son défunt frère, mais sous sa phase sombre, son cœur était aussi dur et froid que le marbre qui servait à façonner les monuments mortuaires. Grâce à sa silhouette fine, elle se glissa sans mal entre la tombe et le mur. Une fois derrière, elle d'accroupi et chercha à tanton la poignée. Ses doigts effleurèrent un instant le métal rouillé et se refermèrent dessus. Clic. Le mécanisme se déclencha et une petite trappe s'ouvrit. Un nouveau sourire de satisfaction se dessina sur les lèvres de la Noah. La jeune femme se pencha en avant et plongea son bras dans la trappe. Encore une fois elle dû fouiller à tanton. Elle laissa échapper un grognement de frustration lorsqu'elle ne trouva pas ce qu'elle cherchait. Dans un soupir elle se redressa et releva un pan de sa cape. Avec sa main opposée, elle fouilla dans sa poche est en sortit un petit cylindre de plastique. Elle le brisa et l'agita avec conviction. Une pâle lumière bleutée, pareil à celle de lune, émana alors du petit tube. Cette fois, elle replongea dans le petit caveau, mais en compagnie de la pâle lumière qui jaillissait du tube. Grâce à cela, elle trouva immédiatement ce qu'elle cherchait. La lumière bleutée se refléta une fraction de seconde sur la lame du poignard à demi-enseveli sous une couche de poussière. Elle le saisit et le sortie de son tombeau. Lorsque le poignard sortie au grand jour, les rayons lunaires dansèrent à leur tour sur la lame poli, comme pour le saluer. La jeune femme contempla un instant le poignard avant de la fourrer dans un étui, spécialement apporté pour l'occasion. Rapidement, la jeune femme referma et se glissa dehors. Lorsqu'elle foula le sable de l'allée, elle sentit qu'on l'observait. Mais pas n'importe qui, pas un misérable humain qui l'aurait suivi pour voir ce qu'elle fichait dans le cimetière à une heure pareil. Non, la personne qui été là derrière elle, tapit dans l'ombre, avait surement ce motif, mais ce n'était pas un humain, non c'était un Exorciste. La jeune femme sourit. Un peu d'action ne lui ferait pas de mal, car depuis quelques temps, elle n'avait pas eu l'occasion d'affronter grand monde. Elle ferma les yeux et inspira à grand coup. Lorsqu'elle le rouvrit, ses pupilles étaient voilées par une fine pellicule couleur azur. Elle pivota doucement et scruta avec attention les tombes qui s'étendait à perte de vue. Un mouvement, aussi furtif fut-il, lui apprit la position de sa future victime. Aussi vive que l'éclair, elle se pencha, saisit le poignard qu'elle dissimulait sous son pantalon et le jeta en direction de l'intru :

-" Je t'ai trouvé...!"


L'arme coupa l'air dans un sifflement des plus agréable et alla se planter dans le marbre, comme si la pierre poli n'avait été qu'une simple bote de beurre. La jeune femme sourit. Décidément, ses armes étaient vraiment taillés à la perfection. Le silence s'installa. La jeune femme continuait de scruter les ranger de tombe avec attention :

-"Sort de ta cachette, je sais que tu es là... Aller montre toi qu'on joue un peu !"




~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~

..†Hana Kopenki†..
La différence est-t-elle vraiment un défaut...?



avatar
Hana Konpeki
Passager

Passager
_______________________

A propos de moi ~
Voir le profil de l'utilisateur
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Au milieu des tombes...|Emma| Sam 26 Mar - 13:22


L'angoisse …
J'aimais la solitude. Probablement plus que quiconque sur cette terre. C'est pour ça, d'ailleurs, que je repoussais sans cesse mon obsession pour mon Exorciste. Mais cet endroit était angoissant, et je n'aimais pas ça. Une ambiance lourde pesait. Comme si … je n'étais pas seule .


    Emma reposa son carnet de notes dans son sac et posa ses mains sur les deux pans d'acier accrochés a son dos par une lanière de cuir. L'ennemi était là. Il ne fallait pas être Einstein pour le deviner. Une seule question se posait alors : était-ce un akuma, un noah, ou bien pire encore ? La question paraissait évidente, malheureusement peu d'exorcistes se la posaient avant une attaque, ce qui avait entrainé la mort de beaucoup de ses collègues. Elle pensa un instant a ce qui devrait arriver si Lavi mourrait … Elle ne serait pas triste, car c'était une émotion qu'elle ne connaissait pas. Peut être éprouverait elle une douleur mentale, et un instant de perdition, mais pas du chagrin, car pour pouvoir en ressentir, il fallait d'abord être aimé en retour, et Emma doutait que son sentiment fut réciproque. Plus le temps passait, plus une partie d'elle, qui somnolait sous les bandages de son visage, lui soufflait que ce n'était que du désir et rien de plus. Bref, c'était pas le temps de penser à ces fariboles. Le ciel était rouge, ce qui était toujours un présage funeste. Son coeur commença a battre d'angoisse. Des ombres se mouvaient un peu partout parmi les tombes. Aucun doute, sa solitude avait été perturbée. Elle fit jaillir ses deux lames mortelles et commença une patrouille. Peut être n'était-ce qu'un chat de gouttière, mais en tant de guerre, prudence est mère de sûreté. Emma grimpa sur une tombe, et commença a scruter les allées de sépulcres noires, sans pouvoir s'empêcher de se dire qu'un nombre important des âmes enterrées ici étaient probablement devenues ses ennemies par le biais du Comte Millénaire. Elle s'était déjà fait peur plus d'une fois, a se surprendre en train d'admirer ce prince nocturne, cette égérie du mal, qui agissait proprement et sans dégâts, sans se salir les mains, bref, tout ce qu'elle aimait. Mais a chaque fois qu'elle pensait à lui de cette manière, elle se mettait deux baffes pour se ramener a la raison. Qu'elle le veuille ou non, elle était soldat du bien, et défenseure de l'humanité. Elle soupira.
      Bon. Se dit elle, C'est pas le moment de se laisser prendre de court par un enfoiré d'akuma.

    Et elle commença sa patrouille, son ombre légère se fondant à la perfection sur le mur de la nuit, nymphe nocturne de la finesse, sans bruits et dans la discrétion la plus absolue.

    Il lui fallut un peu de temps avant de tomber sur ce qu'elle cherchait. Parmi les tombes, une femme se promenait. L'air farouche, méchant, et cette lueur assassine dans le regard … aucun doute, c'était son ennemie. Mais la question se posait encore : Akuma ou Noah ? Elle aurait aimé, en cet instant, naître comme Allen Walker, cet exorciste dont lui avait parlé Lavi, qui savait reconnaître les akumas au milieu des foules. Elle s'accroupit sur la Pierre tombale la plus haute qui lui venait, et se dissimula du mieux qu'elle pouvait, sans lâcher son éventail pour autant. Les mouvements de la jeune femme lui indiqueraient si il s'agissait d'un akuma ou d'un noah. Soudain, celle ci se retourna vers l'endroit ou était cachée Emma, et lança ce qui semblait .. Non, ce qui était un poignard. Elle accompagna ce geste d'une phrase dont la jeune Exorciste ne comprenait pas l'utilité :
      « Je t'ai trouvée ! »

    La manière dont elle avait lancé cette arme ne faisait aucun doute: c'était une Noah. Ses yeux s'étaient exorbités, sa bouche agrandie en un rictus infâme, ses cheveux étaient devenus noirs et son tain gris parcheminé, orné de ces marques que les ennemis du bien portent sur le front en guise de pénitence. Et cela signifiait que c'était dangereux de rester ici. D'un saut léger, elle passa sur la pierre qui était derrière son ennemie. Elle ne pouvait néanmoins pas partir en laissant une noah en liberté.
      Non, murmura-t-elle pour elle même, c'est moi qui t'ai trouvée.

    L'autre regardait toujours l'endroit ou le poignard avait été fiché. Elle ne l'avait donc pas vue. Cependant, comme un écho a ce qu'Emma avait murmuré, elle dit a voix haute :
      « Sort de ta cachette, je sais que tu es là... Aller montre toi qu'on joue un peu ! »

    Oui, je veux jouer … Murmura a nouveau l'adolescente, j'ai très envie de jouer … Mais tu es immortelle et mon innocence n'a aucun pouvoir sur toi … Le combat est perdu d'avance … Cependant, je peux user de ruse, après tout ?

    Emma soupira. Cela faisait si longtemps que la partie gauche de son visage n'avait pas été à l'air libre … Elle défit d'un geste grâcieux les bandages, et fit apparaître ainsi un visage gris, symbole de la malédiction que l'on lui avait jetée étant petite. Elle sortit de sa poche un crayon noir et se fit une lignée de croix au dessus de l'arcade sourcilière. Ainsi, les deux moitiés d'elle, qui contrastaient tellement, étaient réunies. Elle entoura avec les bandes blanches son côté gentillet, blond aux yeux bleus, ne laissant apparaître que la moitié qui ressemblait à une face de Noah sans en être une. Elle était prête. D'un saut grâcile, elle attérit derrière sa rivale.

    « T'énerves pas. Je suis de ta patrie. »
    C'qu'y faut pas faire, franchement …



~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~

Emma ; Allen & The As


« Tu sais... tu sais ce que j’ai remarqué ? Personne ne panique quand tout se déroule selon le plan. Et ceci même si le plan est affreux. Si demain soir je dis à la presse que, un brigand va se faire descendre ou qu’un fourgon chargé de soldat va exploser... personne ne panique. [...] Le Chaos est impartial. »
The Joker ♥
avatar
Emma Tominari

Jesus of Suburbia .
I'm the son of rage.


_______________________

A propos de moi ~
Voir le profil de l'utilisateur http://des-perate.forumgratuit.org
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Au milieu des tombes...|Emma| Dim 27 Mar - 19:36

Tous les sens de la jeune femme étaient aux aguets, enfin non, pas tout à fait. Il lui manquait encore une bonne partie de sa vision. C'est l'un des désavantages de la transformation. Son pouvoir est fortement affaibli par la métamorphose, ce qui l'empêche correctement pendant environs deux, trois minutes après l'apparition de son second soi- bien sur après ce délai, sa vision était presque infaillible. La pénombre n'arrangeait rien. Hana ferma donc les yeux, il était inutile et puéril de vouloir tenter de voir correctement en cet instant et laissa son ouïe faire le reste. Aucuns bruits, pas un sons, même pas un minuscule insecte. Pourtant, la jeune femme sentait une présence, elle savait que quelqu'un était là. Les minutes s'écoulèrent et toujours aucuns bruits. La Noah finit par rouvrir les yeux. Ses pupilles étaient dilatées à leurs quasi maximum et seul un fin cercle couleur marine la cernait. Elle sourit de satisfaction. Tout était clair maintenant. Grâce à ses yeux, elle pouvait discerner la moindre rayures qui zébraient le marbre de pierres funéraires, elle pouvait voir les minuscules veinures qui ornaient les feuilles du chêne qui protégeait de ses majestueuses branches le cimetière.* Bon, où est-il ? Elle ? *. Il ou elle cella n'avait aucune importance d'ailleurs. Elle plissa doucement ses yeux qui ne devinrent plus que deux fines amandes pétillantes d'une lueur quelque peu sadique et scruta avec intention les alentours.

« T'énerves pas. Je suis de ta patrie. »

La jeune femme ne réagit pas tout de suite. * Comment a-t-elle fait ? Je ne l'ai même pas entendu arriver..., bon, la n'est pas la question.* Elle pivota lentement et fit face à la jeune femme qui se tenait devant elle, une moue las sur son visage. La moitié gauche de son visage était dissimulé sous un large bandage. Hana leva légèrement son sourcil gauche et observa un peu plus l'inconnue. D'après son visage enfantin, elle semblait jeune, une quinzaine d'années, pas plus. De long cheveux noir de jais tombais en cascade dans son dos. D'ailleurs, accrochée au niveau de ses omoplates, deux battons métalique-qui ressemblaient étrangement à des éventails d'ailleurs- étaient retenus par deux lanière de cuir. A vrai dire, elle ressemblait à n'importe quelle Noah. Mais la jeune femme fut surprise de ne jamais l'avoir rencontrée auparavant. La ville était certes étendue, mais elle connaissait la quasi-totalité des Noahs qui y vivaient. Serait-ce une nouvelle ? Peut être. Mais l'illusionniste voulait en être certaine. Elle lui sourit et rabattit le pan de sa cape de velours devant elle. En la regardant de loin, une personne ordinaire n'aurait rien vu, elle aurait tout bonnement pensé que la jeune femme était debout, immobile. Mais en y regardant d'un peu plus près, on pouvait distinguer les deux cercles qui cernaient la pupille de la jeune fille se mettre à tourner. Doucement au départ, plus plus rapidement. Hana leva les yeux et fixa son regard d'azur dans les yeux de la jeune fille qui ne semblait n'avoir rien vue. * Tant mieux.*. Elle resta quelques secondes à la fixer avant de détourner le regard. Elle avait établit le contact. Maintenant, la jeune fille pouvait contrôler l'autre en créant tout simplement une illusion. Malheureusement, l'effet de son pouvoir n'était pas permanent. Il faiblissait à mesure que les minutes passaient et disparaissait instantanément une fois sa forme humaine retrouvée. Enfin après des heures de labeur, la jeune femme parvenait désormais à garder le contact avec sa victime 25 minutes 35 secondes et 18 centième précisément. Passer ce délai, deux options s'offrait à elle : arrêter d' utiliser son pouvoir pendant 1 h 47 minutes et 23 centièmes, tout en conservant sa forme sombre mais affaiblie, ou repasser en mode humaine et attendre 47 minutes et 13 centièmes. Enfin là n'est pas le sujet. Il ne falait donc pas que l'interrogatoire s'éternise. Elle fit en pas en avant et dit :

-" Ah oui ? Je ne t'ai jamais vu ici auparavant ? Tu viens d'arriver ?"


Elle s'arrêta et attendit la réponse de l'inconnue.


~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~

..†Hana Kopenki†..
La différence est-t-elle vraiment un défaut...?



avatar
Hana Konpeki
Passager

Passager
_______________________

A propos de moi ~
Voir le profil de l'utilisateur
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Au milieu des tombes...|Emma|


Contenu sponsorisé


_______________________

A propos de moi ~
Revenir en haut Aller en bas

Au milieu des tombes...|Emma|

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1
Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
DESPERATE - 2e Version :: 
La Ville
 :: Quartier Résidenciel :: Le Cimetière
-
Créer un forum | © phpBB | Forum gratuit d'entraide | Contact | Signaler un abus | Forum gratuit